Festival de Théâtre Amateur

Le Festival de Théâtre Amateur initié en juin 2008, afin de valoriser la pratique amateur, fait un bilan très positif des deux premières éditions. En 2010, l’association a souhaité déplacer ce festival de la période estivale à l’automne. Le Bilan de la troisième édition, organisée hors les murs à l’Opéra Bleu et à l’espace Renaudie, est plus mitigé. Nous associons ce moindre succès à deux éléments : la période moins propice à la présentation des pièces travaillées durant l’année en atelier de théâtre amateur, et les lieux de présentations sur lesquels notre public fidèle ne nous a pas suivi. Cette édition nous a toutefois permis de saisir les enjeux de présenter des spectacles dans un quartier comme celui de la Maladrerie (horaires de représentation, modes de communication, densité du programme).

C’est pourquoi en 2011, l’association a souhaité expérimenter une nouvelle formule pour le Festival de Théâtre Amateur. Nous souhaitions en effet, développer l’échange et aller plus loin dans le partenariat avec les troupes accueillies.

Pour cette première année expérimentale, nous avons proposé de travailler avec quelques compagnies ciblées avec lesquelles nous avons l’habitude de travailler : les Canards sous la Pluie, Chaos Léger, la troupe du Chat Bleu… afin d’élaborer ce que serait un festival qui ferait sortir les pièces des théâtres et s’adapterait au contexte particulier du public albertivillarien.

L'idée est de définir, en fonction des opportunités et des envies de compagnies : 1) la proposition de pièce, 2) le lieu, 3) le meilleur moment de représentation dans la journée et la semaine, 4) le public ciblé, 5) le partenaire-relai privilégié sur la ville.

L’objectif était de s’éloigner du format de programmation sur des créneaux préétablis de représentations mais de composer le festival avec les Compagnies en fonction de leurs propositions et de notre connaissance de la ville. Nous souhaitions faire évoluer le festival vers une présentation des travaux des troupes de théâtre, présentation qui devait être envisagée comme un projet, une rencontre avec la ville, les acteurs de la ville d’Aubervilliers et non comme une présentation « nue ». Cela nous a permis de ne pas nous limiter sur les formes proposées et d’inscrire pleinement le festival dans notre projet local..

Cette première expérimentation a eu lieu en novembre 2011. Durant cette phase nous avons accueilli trois compagnies : la compagnie de Flore Jaillard qui donna une représentation de Jaz de Koffi Kwahulé, en présence de l'auteur, Les canards sous la pluie, compagnie rencontrée lors de l'édition précédente du festival de théâtre amateur et qui privilégie une immersion dans le naturel humain pour faire disparaître le jeu d'acteur et enfin Les Flibustiers de l'Imaginaire, excellente troupe d'improvisation déjà accueillie dans deux éditions précédentes du festival et qui organisa des ateliers d'improvisation en lien avec un établissement scolaire.